spectacles

En cours

La famille GoldenCrust débarque chez vous!

Les Deux de Pique ont pour mission de promouvoir les arts du cirque par la création, la diffusion et la production de spectacles de cirque spécialisés en comédie physique.

Couple sur scène comme dans la vie (ce qui est bien pratique en temps de COVID-19) Tamara Bousquet et Philippe Trépanier, artistes de cirque et créateurs depuis plus de 15 ans, œuvrent partout dans le monde sur les scènes et pistes des grandes compagnies. On les a vu sur scène avec le Cirque du Soleil et Les 7 doigts de la Main, GOP variété Theater (Allemagne), Palazzo (Allemagne-Autriche).    

Les Deux de Pique signent aussi la création de deux spectacles originaux : Clip! mettant en scène Philippe Trépanier en solo – une œuvre présentée plus de 250 fois au Québec et à l’étranger ; et en duo, avec Trattoria, créé avec le soutien du CALQ et du CAM. Une tournée québécoise est prévue au printemps 2021. D’ici-là, ils prennent d’assaut votre quartier avec un projet qui respecte de manière exemplaire les consignes de sécurité entourant la COVID-19.

L’ère COVID-19 nous incite à revoir notre façon de créer et de rendre accessible notre art. Les Deux de Pique développent donc un nouveau projet artistique qui pourra être présenté dès cet été puisqu’il est créé spécifiquement pour respecter toutes les normes de sécurité et de distanciation physique entourant la COVID-19.  

Le concept artistique

Il s’agit d’une performance artistique qui se déploie sur une période vaste, allant de la journée à quelques jours. Nos deux protagonistes occupent un espace public extérieur avec leur roulotte et leur espace de vie coloré, et invitent la communauté, le quartier, à venir à leur rencontre à bonne distance, bien sûr. La famille GoldenCrust débarque chez vous!

Rencontrez la famille GoldenCrust, formée de Kevin & Grace Bacon-GoldenCrust. Ces snowbirds forment un drôle de couple aux talents inusités.  

Quelque part dans la dernière décennie, en route vers Las Vegas pour y faire carrière, ils ont « dépiné » leur roulotte à Sarasota, Florida, capitale américaine du cirque traditionnel et du show-business, et depuis, ils y passent tous leurs hivers.

Leur carrière est riche. D’ailleurs, ils performent devant des milliers de québécois sur les scènes des plus beaux campings et centres commerciaux de Floride. Ce ne sont peut-être pas les plus intelligents, mais ils sont parmi les gens les plus brillants que vous rencontrerez cet été sur les routes du Québec. Scintillants serait même un terme plus juste pour décrire leur look et celui des décorations kitchs qu’ils trimballent dans leur roulotte : flamands roses, lanternes, nains de jardin et statues du meilleur goût.  

Ces attachants snowbirds confinés ont généreusement accepté de partager avec les passants et spectateurs du quartier toutes les activités qui meublent leur quotidien.  

Un peu de yoga le matin, puis ils entretiennent leur beau patio en plastique. Entre une brassée de lessive et un BBQ aux hot-dogs, ils exécutent une prestation de cirque tirée de leur vaste répertoire. Comme tout le monde, ou pas, ils lavent leur épicerie et font saucette dans leur mini-piscine. Ils nettoient leur carré d’asphalte et fabriquent des masques en coton. À l’apéro, ils jouent un peu de musique et font du Karaoké auquel les citoyens du quartier sont invités à participer. En soirée, ils parlent à leurs proches et projettent sur la roulotte des photos de voyage en se remémorant d’exquis récits pour le bonheur de tous. Le tout avec la touche absurde qui leur est propre.

Une animation artistique clownesque qui s’adresse à tous, des plus jeunes aux plus âgés : chacun y trouvera son bonheur. Les Deux de Pique ont simplement besoin d’un espace pour stationner leur véhicule et installer leur espace de jeu le temps d’un jour ou deux, avec accès à l’eau et à l’électricité. Un parc ou une place publique, que les habitants du quartier ne verront plus jamais avec le même œil après leur passage!

Ce projet est un gentil clin d’œil à la société de voyeurisme friande de télé-réalité. La COVID-19, c’est le monde à l’envers; pendant que nous devons regarder des spectacles de cirque à la télé, un « reality show » se déroule en chair et en os, dans le quartier. Les chapiteaux du cirque qu’on ne peut fréquenter en ce moment sont toujours accompagnés par la vie en caravane. Si on ne peut pas se rassembler dans un chapiteau en ce moment on peut toujours se rassembler autour d’une roulotte!  

Cette performance de quelques jours est une sorte de huit-clos ouvert. Les gens qui fréquentent le quartier sont invités à s’y attarder pour un moment, à apporter leur couverture, leur pique-nique, à interagir avec les personnages. À elle seule, l’image de cette occupation inusitée, improbable et assurément drôle donne le sourire.

Le respect de règles de distanciation physique

Plus concrètement, le duo Les Deux de Pique est un couple dans la vie, qui a passé toute la période de confinement ensemble, ils peuvent donc se retrouver dans une aire de jeu réduite avec la proximité physique que cela implique. D’autre part, des barrières physiques font partie de l’installation autour de la roulotte afin que le public soit toujours à une distance d’au moins deux mètres des artistes. Ces dispositifs de sécurité sont inclus dans le concept et le style de jeu est fait pour être apprécié à distance. La compagnie imagine une panoplie d’astuces visuelles, écrites et verbales pour que les spectateurs gardent en tête et respectent la distanciation. La compagnie mise surtout sur des propositions visuelles telles que des cercles de craie et quelques parasols dispersés pour que le public comprenne de façon instinctive où se positionner. Un rappel verbal teinté par le ton et l’humour des personnages est possible en cas de nécessité. Sont dispersées dans l’aire publique des plaquettes explicatives qui présentent la performance de la famille GoldenCrust et qui invitent à un respect exemplaire des mesures de sécurité.

Bien sûr, selon l’évolution des phases de déconfinement, le concept pourra évoluer, permettant de réduire petit à petit la distance entre l’aire de jeu et le public.  

Le troisième personnage de La Famille GoldenCrust, c’est la roulotte. Roulotte ou véhicule récréatif – selon ce qui sera disponible sur le marché, le véhicule devra être adapté pour accueillir tous les gags de farce et attrape nécessaires à l’animation. Il est aussi envisagé d’installer une plateforme sur le toit qui permettrait une « terrasse » et donc un espace de jeu différent où les deux personnages ne se voient pas nécessairement (l’un en haut, l’autre en bas), laissant place à de nouvelles possibilités pour ce qui est du jeu et des situations cocasses.  Cette terrasse donne également la possibilité aux spectateurs qui sont loin d’observer les personnages facilement, sans créer d’attroupement.  

L’aire de jeu sera aussi aménagée et décorée afin de permettre les diverses activités des personnages. Un travail de recherche et d’adaptation des accessoires est à prévoir.  

Les artistes prévoient de rester dans leur aire de jeu la journée complète : la roulotte leur permettra d’être autonomes et le lieu d’accueil n’aura qu’à fournir des accès à l’électricité et à l’eau. Ils pourront donc cuisiner, se laver, et faire leur vie au complet. Ce huis-clos devra leur permettre d’avoir des moments de calme, où le quatrième mur est présent pour que les acteurs puissent s’enfermer dans leur bulle et se reposer. À d’autres moments, ils ouvriront le quatrième mur pour interagir avec le public. D’autres moments sont réservés à la performance, c’est à dire que les personnages-artistes présentent des numéros préparés, toujours dans leur aire de jeu délimitée. Ce spectacle-réalité mis en scène permet de présenter une forme d’installation artistique voyeuriste vivante, ponctuée par des moments en représentation.  

Le projet répond aux besoins de notre société sur plusieurs niveaux. En ces temps incertains où nous ne pouvons toujours pas rejoindre les salles de spectacle et où tous les contrats des Deux de Pique ont été annulés pour l’été et l’automne, il a semblé évident de développer un projet qui permette de respecter les normes sanitaires du moment afin de permettre aux artistes de travailler et de gagner leur vie.  

À moyen et long terme, on peut envisager un développement pancanadien, voire même jusqu’aux États-Unis dans les années à venir, puisque l’idée est basée sur l’autonomie des deux artistes. On peut aussi envisager de développer un volet numérique afin que les personnages racontent leurs péripéties de voyages ou mettent en contact une communauté. La forme unique de ce projet aura une pertinence même dans plusieurs années puisqu’il évoluera de lieu en lieu. Chaque endroit où la roulotte s’arrête offre des expériences et des rencontres qui lui sont propres.  La collection de souvenirs, l’album de polaroïds et le nombre d’amis numériques de la famille GoldenCrust s’agrandissent à l’image de la boule de neige.

Bien évidemment, ce sera une joie de retrouver le public et d’aller à la rencontre d’un public dont la vie a été chamboulée de diverses façons dans les derniers mois. L’accessibilité au plus vaste spectre de spectateurs est au cœur de cette démarche. C’est pourquoi le projet se pose dans l’espace extérieur publique qui est gratuit et accessible aux petits et grands ainsi qu’à ceux et celles qui évitent les salles de spectacles par soucis de santé.

L’exotisme de la famille GoldenCrust apporte un brin de nostalgie et transmet un gout du voyage qui fait du bien. Dans ce sens, une récente étude élaborée conjointement par l’Université Ryerson de Toronto et le Cirque du Soleil portant sur l’impact de la pandémie sur l’industrie du divertissement démontre que les spectateurs se tournent davantage vers du contenu qui évoque un sentiment de nostalgie. « Indeed, audiences have turned to ‘’feel-good’’ content that reminds them of ‘’better days’.»,  mentionne l’étude dans le chapitre Rise of Nostalgia, p.13. L’étude souligne aussi une importante hausse du nombre de visionnements de vidéos d’archives autant les films pour enfants que d’anciens matchs de hockey pour ne nommer qu’eux. Les spectateurs apprécient voir des célébrités confinées chez elles, cela procure un sentiment d’appartenance et de rapprochement qui aide à lutter contre l’isolement. Le public ne le sait pas encore mais bientôt Grace et Kevin feront partie de leurs favoris avec du contenu bien local.

Il nous semble important de ramener l’art auprès du monde, et d’aller au contact des divers villages et quartiers du Québec.  L’autodérision est la médecine que nous y apportons pour rire entre-autres des situations difficiles vécues en confinement.

Le clown se nourrit de rencontre et il est indéniable que nos personnages vont grandir grâce au public qu’ils vont rencontrer cet été et les années à venir.  


Lien vers l’étude: https://drive.google.com/file/d/1lKRYGa5Hw5TMwTpqlUHk_FoFhMcpogeT/view?fbclid=IwAR2q1L0yR1eM6UlVvHmnyRqbt3ESpK7Z1gzkdram1LvoifuM7azlJ8WT8WI

Mise en scène

Les Deux de Pique

Interprètes

Tamara Bousquet et Philippe Trépanier

Décors

Lumières

Costumes

Musique

INFORMATIONS TECHNIQUES